Histoire du club

Histoire du club de 1926-2015

C’est à Fribourg, le 27 novembre 1926 que, sous l’impulsion de François Jungo, Albert Spiess et Louis Hess, naquit le club des Lutteurs de Fribourg et environs.

Le but de fondation du club est, de former des lutteurs par un entrainement régulier, ainsi que de favoriser la participation aux fêtes de lutte. De plus, un local de lutte est mis en place à la halle de gymnastique de la Motta où se déroule chaque mercredi soir et dimanche matin un entrainement.

De 1926 à 1957, le club organisera la fête romande de lutte à trois reprises (1930, 1935,1937). Mais aussi les fêtes cantonales fribourgeoises 1932, 1941,1946 et 1952. En 1949, fut organisée la fête fédérale des jeux nationaux au stade St-Léonard et le nouveau local est inauguré à la halle de gymnastique de la Vignettaz.

En 1936, le club décide d’organiser la première fête alpestre du Lac-Noir au mois d’août mais se fut en 1938 que la fête alpestre reçoit le droit d’attribuer des couronnes.

L’année 1958 sera, à coup sûr, l’une des plus importantes du club avec l’organisation de la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres au Stade St-Léonard. Jamais encore Fribourg ne vit autant de spectateurs pour une manifestation sportive. En ce dimanche de la fête fédérale, une surprise nommée Peter Kilchenmann, lutteur du club, sera couronné fédéral à l’âge de 39 ans!

De 1959 à 1976, le club organisera deux fêtes cantonales fribourgeoises (1965 et 1976), ainsi qu’une fête des garçons lutteurs en 1967.

S’il faut retenir un nom, au Club des lutteurs de Fribourg et environs, c’est sans aucun doute; Ernest Schläfli.

Ernest Schläfli fut le lutteur romand le plus talentueux du siècle dernier. De 1967 à 1983, il remporte 105 couronnes dont 60 au 1er rang et 5 couronnes fédérales. L’année de ses 30 ans, Ernest franchit un palier supplémentaire en inscrivant son nom au livre d’Or de la mythique fête d’Unspunnen. Ce 5 septembre 1976 sera la plus grande performance de sa carrière. Ensuite, il remporte une fois le Brünig en 1977 et six fois « sa fête » du Lac-Noir en 1971, 1976, 1977, 1978, 1982, 1983. Il triomphe à dix reprises à la Romande (Record), deux fois à la fête de Suisse centrale (ISV) et une fois à la fête du nord-est (NWS). Enfin, il remporte treize fois la fête cantonale fribourgeoise (Record) et bien d’autres fêtes cantonales en Romandie. Il faut dire qu’il ne lui manque plus que le titre de roi de la lutte et le Kilchberg. Ernest occupera d’abord le poste de chef technique de 1970 à 1986 et ensuite le poste de président de notre club de 1989 à 2006. Il occupera plusieurs autres postes comme président de la fête alpestre du Lac-Noir et aussi des postes au niveau cantonal et romand. Il sera remercié en 2002 par la distinction de membre honoraire fédéral. Enfin, en 2012, il sera récompensé avec la « Golden Kranz » pour tout ce qu’il a accompli pour la lutte suisse.

Durant les meilleures années d’Ernest, un autre nom se distingue; Fritz Siegenthaler. Il gagnera plusieurs  couronnes. Il remportera le Lac-Noir et la Romande en 1977, ainsi que la fribourgeoise en 1981 et 1982.

Dès la fondation du club, toutes les fêtes des actifs seront organisées en ville de Fribourg jusqu’en 1986 où le club décide d’aller faire sa fête cantonale à Corminboeuf.

Notre club est toujours prêt à soutenir la jeunesse, en organisant les fêtes cantonales fribourgeoises des jeunes lutteurs en 1976 au Mueses chez les Schläfli, en 1988 à Granges-Paccot et en 1998 à Matran.

Dès 1983 et la retraite d’Ernest Schläfli, le club aura un fer de lance qui se nomme André Curty. Il remportera plusieurs couronnes, dont celle très convoitée du Stoos en 1994. André briguera plusieurs distinctions outre-Sarine et aussi au Lac-Noir. Mais surtout, il sortira vainqueur de la fête Romande à la St-Nicolas en 1993. André Curty deviendra de 1998 à 2003 entraîneur et chef technique du club.

A la fin des années 80, on découvre plusieurs nouveaux talents comme, Nicolas Bapst. A 19 ans, il remporte à la surprise générale, la couronne au Lac-Noir en 1988. Il remportera plusieurs distinctions durant les années 90.

Sous la houlette de Roch Chatton, entraineur et surtout fin technicien, les années 90 verront éclorent plusieurs nouveaux couronnés comme Dominique Zamofing, Adrian Arnold, Claude Suchet, Benoit Zamofing, Frédy Schläfli, Ruedi Schläfli, Vincent Bapst, David Suchet et Jean-Claude Portmann.

En 1995, lors de la cantonale fribourgeoise de Cottens, pas moins de 5 lutteurs coifferont le laurier, il s’agit de Nicolas Bapst, Frédy Schläfli, Jean-Claude Portmann, Claude Suchet et Dominique Zamofing.

En 1996, la cantonale, organisée par notre club, se déroule à Villars-sur-Glâne, par un temps exécrable avec, à la clé, une victoire de Frédy Schläfli. Le fils d’Ernest est, pour l’anecdote, le plus jeune vainqueur de la cantonale fribourgeoise avec ses 18 ans.

Frédy effectuera une belle carrière avec plusieurs distinctions outre-Sarine ainsi qu’au Lac-Noir. Surtout, il obtiendra la victoire à la fête Romande de Couvet en 2003 et à la fête de St-Nicolas à Dietikon, 22 ans après son père.

Durant ces années, plusieurs lutteurs coifferont la couronne au Lac-Noir. Il s’agit de Claude Suchet, Adrian Arnold, Jean-Claude Portmann.

Dans les années 2000, sous les ordres d’André Curty, il y aura plusieurs couronnes avec les frères Schläfli et compagnie.

En 2001, l’année du 75ème anniversaire du club, le point fort de l’année sera, sans aucun doute, la couronne fédérale de Benoît Zamofing. Il plaqua le couronné fédéral, Christian Forrer, en 8ème passe et obtiendra la distinction lors de la fête fédérale de Nyon. Benoît obtiendra plusieurs couronnes en Romandie ainsi qu’à l’extérieur. Dès 2003, Benoît deviendra chef technique des actifs jusqu’en 2009.

Le 2 septembre 2001, sera organisée la 3ème fête nationale des espoirs à Grangeneuve, présidée par Jean-Pierre Häni,  qui deviendra pour l’anecdote, dès 2006, la fête fédérale des jeunes lutteurs.

En 2006, le club organise la fête cantonale fribourgeoise des actifs à Corminboeuf.

La fin des années 2000 sera un peu plus difficile, il y a moins de lutteurs actifs assidus aux entrainements. Mais sous les ordres de Benoît Zamofing, les entraînements sont pourtant de qualité avec la création d’un entrainement de condition physique. De plus, les entraînements des jeunes dirigés par Jean-Claude Portmann ont une bonne affluence, avec une quinzaine de jeunes et une bonne récolte de palmes aux fêtes de lutte.

Le club organisera en 2008, la fête cantonale fribourgeoise des garçons-lutteurs à Granges-Paccot avec un franc succès.

En 2009, lors de la fête cantonale vaudoise à Aigle, William Häni décrochera la couronne. Une couronne qui se faisait attendre après quelques années difficiles. William remporte plusieurs couronnes et, en 2015, il devient couronné au Lac-Noir.

En 2011, la fête cantonale des garçons-lutteurs est à nouveau organisée par notre club à Grolley.

En 2012, un nouveau talent éclot en la personne de Fabio Casarico. Il remporte la double palme fédérale à la fête fédérale des jeunes à Entlebuch avec un 5ème rang.

Toujours en 2012, un membre de notre club reçoit le titre de membre honoraire fédéral, il s’agit de Jean-Pierre Häni. Jean-Pierre Häni s’intéressa dès son plus jeune âge à la lutte suisse où, comme actif, il décrocha des couronnes cantonales, fribourgeoises et romandes. Dès qu’il quitta les rangs des actifs, il continua de se passionner pour son sport favori à tel point qu’il le servit sans interruption durant plus de 25 ans. Membre du comité du club de Fribourg et environs durant 24 ans, d’abord responsable des jeunes, il occupa différentes fonctions à l’échelon cantonal de 1994 à 2009, soit responsable des jeunes lutteurs, président de la commission technique, vice-président durant 6 ans ainsi que président cantonal de 2003 à 2009. Constamment disponible et toujours prêt à défendre une cause qui l’intéresse sous tous ses angles, Jean-Pierre Häni intégra aussi le comité romand en assumant notamment les procès-verbaux, la responsabilité de la promotion et également la vice-présidence durant 6 ans.

En 2013, le club comptera un nouveau couronné dans ses rangs, en la personne de Frédéric Emonet. Ce dernier, avec Wiliam Häni, défendra les couleurs du club à la fête fédérale de Berthoud, véritable point d’orgue de l’année.

En 2014, c’est David Suchet qui devient chef technique avec l’aide de Frédy Schläfli. Ils mettront en place un entrainement dur afin d’être prêts à récolter de nouveaux lauriers.

En 2015, le club organise la fête cantonale fribourgeoise à Matran. Ce sera une fête mémorable, le club coiffera 3 lauriers (William Häni, Frédéric Emonet et le nouveau couronné Fabio Casarico). De plus, la fête fut magnifique avec 2500 spectateurs et la victoire finale du roi de la lutte 2013 à Berthoud Matthias Sempach qui fut lutteur de notre club durant son apprentissage et qui coiffa plusieurs lauriers avec nous.

2016, sera l’année de la fête fédérale d’Estavayer-Le-Lac……

 Création BG Conception/©Club des Lutteurs de Fribourg et environs